ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Consentement aux cookies
Fdsea53JA53
Accueil > Actualités

Une section bio en alerte

Pauline COLLET GASTINEL
Le 01/04/2021 à 17:45 I Soyez le 1er à déposer un commentaire

Mardi 30 mars, la section bio de la FDSEA s’est réunie à Saint Mars du Désert. Au cœur des débats, la PAC et la réglementation européenne pour l’agriculture biologique.

Des propositions PAC qui soulèvent des interrogations

Après la présentation de la réforme de la PAC et des enjeux pour l’agriculture biologiques, les réactions des membres de la section bio ont été vives : « nous y sommes maintenant habitués, mais une fois encore, on ne peut que noter le décalage entre les paroles et les actes ! Après les remerciements et les flatteries lors du premier confinement, ou les belles paroles de notre Président à chaque discours envers le milieu agricole, on note une fois encore un désengagement de l’Etat !» Pour preuve, les premiers éléments d’information concernant les Programmes Opérationnels où les OP devront mettre 50 % des financements sur la table pour appeler les cofinancements européens. « Et rien de l’Etat ! ».

Autre point de discorde : les certifications pour bénéficier des éco programmes. « Quelle valorisation de l’agriculture bio si nous sommes mis sur un même pied d’égalité que d’autres certifications telles que HVE ? » s’interrogent les membres de la section qui craignent une diminution de la reconnaissance de l’agriculture bio.

Et des remarques redondantes concernant la convergence suite aux différentes simulations : « il est souhaitable pour notre département de négocier une convergence à 75 % plutôt que 100 %, notre département ayant déjà été fortement contributeur lors des dernières réformes avec une perte de 48 €/ha. »

Une règlementation opaque

Depuis 2008, le règlement bio européen inscrit l’obligation d’accès à une aire d’exercice extérieure pour les veaux et l’accès au pâturage pour tous les herbivores. Ces exigences ont toutefois été partiellement transcrites et la France se retrouve en situation de non-conformité. Des groupes de travail se réunissent au niveau national et/ou européen, mais aucune réponse claire n’est faite aux producteurs.

La même problématique se retrouve pour l’utilisation de médicaments allopathiques où une proposition concerne les produits utilisés en dehors de leur AMM (Autorisation de Mise sur le Marché ndlr), pour lesquels il est demandé un doublement des délais d’attente et un délai d’attente minimum de 48h si le délai est de 0 jour.

Et il en est de même pour les effluents d’élevages industriels interdits sur des terres bio, sans préciser la définition d’élevage industriel. Une réflexion de la Commission Européenne est en cours en vue d’une harmonisation des définitions et des fertilisants concernés (fumier, lisier, digestats de méthaniseurs, co-produits…).

La section bio reste ouverte à de nouveaux membres, n’hésitez pas à contacter la FDSEA au 02 43 67 37 96 si vous êtes intéressés.



   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans fdsea53.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

#MangerFrançais
https://convention-agricole.fr/#/
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
Facebook twitter Youtube
fdsea53

Fdsea53
Parc Technopole, rue Albert Einstein
BP 36135 Changé, 53000 Laval
Téléphone : 02 43 67 37 96