ePrivacy and GPDR Cookie Consent by Consentement aux cookies
Fdsea53JA53
Accueil > Actualités

La revalorisation des retraites

Pauline COLLET GASTINEL
Le 14/10/2021 à 09:15 I Soyez le 1er à déposer un commentaire

Hélène Blaud, présidente de la section nationale des anciens exploitants de la FNSEA est intervenue mardi 12 devant plus de 220 personnes à l'AG des anciens exploitants de la FDSEA 53 pour présenter le passage du minimum retraite des chefs d’exploitation de 75 à 85 % du SMIC au 1er novembre

« L’arrivée des 85 % du SMIC ça nous arrange bien,ça mettra, non pas du beurre, mais de l’huile d’olive dans les épinards. Il ne faut pas hésiter à vous rapprocher de la MSA de votre département pour comprendre comment sera calculée votre revalorisation de retraite. Notre juriste à la Fnsea, Aude Fernandez, peut aussi intervenir en visio, lors de réunion pour vous apporter ses conseils. Reste le sujet de la retraite des conjoints et aides familiaux. L’Assemblée a voté le texte et on en est très heureux. Il faut absolument que le Sénat mette ce texte à l’ordre du jour, pour que cela rentre dans le financement de la sécurité sociale pour 2022. Avec les mêmes termes que l’Assemblée nationale, pour éviter de prendre encore du retard. On sait que les conjoints-conjointes et aides familiaux ont besoin de cette augmentation, c’est un minimum. S’il y a cette montée à 700 €, ce sera bien l’ensemble de la société qui prendra cela en charge. Il faut absolument continuer à faire pression auprès de nos parlementaires pour que ce texte soit porté à l’ordre du jour. Nous avons absolument besoin de cette avancée. Il y a une chose qui suit, c’est d’aller petit à petit vers la disparition de ce statut, car ce n’est plus possible de rester dans cette situation. Vous pouvez compter sur l’équipe de responsables dans les sections départementales et à la SNAE pour continuer ce combat en notre nom. »


Plus tôt dans la matinée, Haude de Bosschère, médecin nutritionniste à Laval a détaillé les bonnes conduites alimentaires à tenir pour rester en bonne santé.

L’alimentation et l’équilibre alimentaire 

Il existe sept groupes alimentaires :

• le lait et les produits laitiers, source de calcium et de protéines ;
• la viande, le poisson, les oeufs qui apportent les protéines nécessaires à la croissance, la construction et l’entretien et le renouvellement du corps humain ;
• les légumes verts et fruits, riches en glucides, vitamines, sel minéraux, cellulose. Il faut en consommer 5 parts/jour ;
• le pain, céréales et légumes secs. Riches en amidon, ils se dégradent lentement. Ce sont des sucres lents qui apportent un côté rassasiant et sont riches en minéraux, fers et vitamines ; 
• les matières grasses qui sont très énergétiques, presque exclusivement composées de lipides. Mais également de vitamine A, très importante pour la vue ;
• les boissons : le corps est composé à 60 % d’eau. Il faut boire au moins 1,5 L par jour. La seule boisson nécessaire et utile, c’est l’eau ;
• les produits sucrés, les aliments plaisirs, le chocolat, les bonbons, les boissons sucrées et alcoolisées... Ce sont des calories vides. Ils n’ont aucune utilité pour l’organisme et son fonctionnement, mais apporte de la dopamine, l'hormone du plaisir. Il faut les consommer avec modération. 

Les céréales doivent composé 50 % de l’alimentation, ensuite viennent les fruits et légumes, le lait et les produits laitiers, les protéines, les matières grasses et à la fin les aliments plaisirs. Il est nécessaire de faire au moins 3 repas par jour. Chaque repas doit comporter des protéines, des lipides et des glucides. 

Les particularités liées à l’âge

« Les besoins énergétiques, chez la personne âgée, contrairement à ce qu’on pense, sont identiques à ceux d’une personne adulte, à activité égale. Les besoins peuvent augmenter en cas de maladie, d’état pathologique ou de stress » détaille Haude de Bosschère. 

Il faut également être vigilant à consommer suffisamment d’eau : « l’eau corporelle diminue avec l’âge. Il ne faut pas attendre d’avoir soif pour boire, mais plutôt s’habituer à boire régulièrement, mettre une alarme pour se forcer à boire. » Les personnes âgées sont également plus sensibles à l’apparition de diabète de type II. Un diabète lié à la surcharge pondérale. « En vieillissant, l’organisme sécrète moins d’insuline. Le diabète se déclare en cas de surcharge du foie et/ou du pancréas et génère également des risques de déshydratation. » Pour limiter les risques d’ostéoporose, il faut que le corps assimile suffisamment de calcium par jour, « au moins 1000 mg par jour. Le calcium apporté par les produits laitiers est mieux absorbé que celui apporté par des compléments alimentaires. » En revanche, il est important de se supplémenter en vitamine D et de « varier son alimentation, en privilégiant les fruits et légumes. » Dernière recommandation de la docteure Haude de Bosschère, « faire en fonction de ses capacités, mais essayer de se bouger » en pratiquant une activité physique régulière, pour limiter les risques cardio-vasculaires, qui sont la première cause de mortalité en France. 



   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans fdsea53.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Inscrivez-vous aux formations FDSEA 53
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
Facebook twitter Youtube
fdsea53

Fdsea53
Parc Technopole, rue Albert Einstein
BP 36135 Changé, 53000 Laval
Téléphone : 02 43 67 37 96