ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator
Fdsea53JA53
Accueil > Actualités

Dégâts de grêle

Pauline COLLET GASTINEL
Le 07/07/2022 à 15:17 I Soyez le 1er à déposer un commentaire

Un proche du ministre en inspection grêle à Meslay-du-Maine

Depuis la fin du mois de mai, de violentes intempéries ont frappé de nombreuses régions françaises et leurs exploitations agricoles. Le 22 juin, Marc Fesneau, ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, annonçait la mise en place d’une mission flash pour évaluer les dégâts subis par le monde agricole. A la demande de la FDSEA, JA et la Chambre d'agriculture, formulée dans un courrier adressé au ministre, c'est dans ce cadre que Bruno Locqueville, inspecteur général du Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux (CGAAER), s’est rendu en Mayenne le mercredi 6 juillet et plus précisément dans le canton de Meslay-du-Maine, là où l’orage et la grêle ont fait énormément de dégâts le 20 mai, en début de journée. Au cours de cette mission flash en Mayenne, Bruno Locqueville a ainsi pu visiter trois exploitations, celles de Pierre-Alexandre Tinnière à La Cropte, de François-Xavier Dubois à Ballée et de Xavier Julien à Saulges.

Sa mission : effectuer une remontée d’informations auprès du ministre, Marc Fesneau.


L’état des lieux en Mayenne suite au passage de l’inspecteur

Bruno Locqueville : « Pour la Mayenne, j’ai bien noté les chiffres de parcelles dans lesquelles il y a des dégâts importants. J’ai bien entendu les messages et les demandes, notamment au sujet des contrats avec les coopératives. J’ai bien entendu aussi que l’aspect humain était crucial dans ce genre de situations, en faisant en sorte que les agriculteurs sinistrés aient affaire à des personnes pour traiter leur dossier et pas un simple numéro de téléphone. 
Autre point important que j’ai relevé : le besoin de trésorerie pour les agriculteurs touchés de manière à pouvoir redémarrer sereinement à la rentrée. J’ai bien perçu les difficultés d’ordre économique qui sont de deux natures. D’une part les dégâts aux cultures et, d’autre part, les dégâts aux bâtiments. Le message qui m’a été passé est qu’il y a un problème humain, un réel désarroi dans le milieu de l’agriculture et que le monde agricole considère qu’une aide financière serait de nature à l’aider à redémarrer, à lui donner de la visibilité et un peu de sérénité et apaiser l’aspect des difficultés humaines. C’est ce que je retiens de la visite. Désormais, on va se retrouver en fin de semaine avec mes collègues pour mettre en partage nos diagnostics et réfléchir ensemble aux pistes de solution qu’on pourrait proposer au ministre d’ici 15 jours. Que ce soit à court terme pour répondre aux besoins économiques assez urgents, ou à long terme pour faire en sorte qu’on ne se retrouve plus dans ce genre de situations ou, si on s’y retrouve à nouveau, qu’on soit mieux préparé. Aujourd’hui, il est toutefois encore trop tôt pour dire quelle sera la nature des propositions faites au ministre ».



   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans fdsea53.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Rien ne laisse présager à court terme un ralentissement...
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
Facebook twitter Youtube
fdsea53

Fdsea53
Parc Technopole, rue Albert Einstein
BP 36135 Changé, 53000 Laval
Téléphone : 02 43 67 37 96